Actualité immobilière

Les solutions pour éviter la saisie immobilière

Les solutions pour éviter la saisie immobilière

Les solutions pour éviter la saisie immobilière


La saisie immobilière n’est plus un terme nouveau pour ceux qui prétendent un prêt immobilier. C’est une façon de décrire la saisie de son bien lorsqu’on n’a pas respecté ses engagements envers le créancier ou la banque. Et pourtant, on peut toujours éviter cela en essayant seulement de la prévenir. Voici quelques conseils.


Constituer un apport personnel important


Un apport personnel est la somme d’argent que l’on paie auprès d’une banque afin que l’on puisse bénéficier d’un meilleur prêt immobilier. Cela reste aussi un atout avantageux lorsqu’on souhaite obtenir une meilleure condition d’offre. Plus l’apport personnel est important, plus, on aura de chance en matière de négociation. En effet, on peut négocier en toute aisance notamment sur la durée de remboursement et sur le meilleur taux d’intérêt. Grâce à cela, on évitera la saisie immobilière. Pour rappel, une saisie immobilière est une procédure adoptée par la banque afin qu’elle puisse avoir une garantie sur la crédibilité du débiteur. Cette garantie est établie au moment du contrat. Si à la fin de l’échéance ou bien du délai de remboursement, le souscripteur n’a pas pu honorer ses dettes, la banque sera alors en position de récupérer le logement de ce dernier.


Opter pour une vente à réméré


La vente à réméré est une solution permettant d’éviter la saisie immobilière. En principe, on vend sa maison à un investisseur avec possibilité de rachat une fois ses dettes remboursées. C’est une solution de plus en plus recommandée de nos jours car on a la possibilité de pouvoir habiter dans son bien immobilier jusqu’à la fin du délai de son endettement. La vente à réméré permet en effet de prolonger la durée de remboursement de ses dettes tout en ayant librement accès à une partie de sa maison. Elle nous fait alors gagner du temps et évite la saisie de son logement que ce soit par la banque ou par l’investisseur qui l’a acheté. D’autre part, le vendeur aura alors la possibilité de racheter à nouveau son bien après 5 ans suite à la cession en réméré de son logement. Ce n’est sans doute pas l’unique solution, néanmoins, elle reste envisageable.


Envisager le rachat de crédit


Racheter du crédit figure aussi parmi les options qui éviteraient la saisie immobilière. En principe, il permet de regrouper en un seul crédit tous ses crédits en cours. De cette manière, on ne paiera qu’un seul taux d’intérêt. Par conséquent, cela allègera ses mensualités ainsi que son remboursement. Le rachat de crédit exige tout de même quelques conditions de faisabilité qu’il convient alors de faire appel à un professionnel notamment un courtier immobilier. Quoi qu’il en soit, racheter ses crédits reste une meilleure solution pour prévenir la saisie bancaire. Bref, il existe de nombreux conseils que l’on peut suivre pour éviter qu’un créancier obtienne légalement son bien immobilier. Le mieux est donc de toujours assurer ses arrières en cherchant une seconde option dans le cas où on ne parvient pas à rembourser des dettes dans le délai prévu à cet effet.